Le secteur en chiffres

Données générales

L’industrie de la viande est le quatrième secteur industriel. Il représente un chiffre d’affaires de 22,168 milliards d’euros, plus de 21,6 % de tout le secteur alimentaire espagnol, ce qui représente 2 % du PIB total espagnol.

Données production premier semestre 2017

Le Service des Statistiques du Ministère de l’Agriculture, de la Pêche, de l’Alimentation et de l’Environnement indique que la production des abattoirs espagnols au cours du premier semestre 2017 a été de 3,28 millions de t, une donnée qui suppose une baisse de 1,3 % par rapport à celle obtenue lors de la même période de 2016.

Dans le cas de la viande de porc, la plupart de la production en Espagne a enregistré un comportement très variable. En janvier, mars et mai, la production de viande a été supérieure à celle de 2016, tandis qu’en février, avril et juin elle a été fortement inférieure. Il faut notamment souligner le mois d’avril au cours duquel la production fut inférieure de 17,2 % par rapport à 2016, soit 293.863 t contre les 354.870 t enregistrées en 2016. En tout, 2,11 millions de t ont été produites.

Quant à la viande bovine, on observe une légère augmentation de la production, atteignant 312.652 t, 1,1 % de plus ; pour la seconde année consécutive, elle se maintient au-dessus de 300.000 t.

Pour la viande ovine persiste la réduction de sa production ; lors du premier semestre de 2017 ont été produites 58.387 t, 1,8 % de moins qu’en 2016. Quant à l’espèce caprine on observe une augmentation de 12,1 %, dépassant 5.106 t.

Une autre des catégories ayant subi une forte chute a été la viande équine, avec une diminution de 15,5 % jusqu’à atteindre 5.716 t.

Par communautés autonomes, les principales productrices, Catalogne, Castille-et-León et Andalousie ont réduit leur production de 4 %, tandis que les trois autres par ordre d’importance, Aragon, Castille-La Manche et Galice, ont connue des hausses de 10,2 %, de 2,4 % et de 1,9 %.

Exportations premier semestre 2017

Les données offertes par le Ministère de l’Économie, de l’Industrie et de la Compétitivité à travers l’Estacom de l’ICEX montrent comment la valeur des exportations de viande espagnoles continue de croître. Pendant le premier semestre de l’année, notre pays a exporté des viandes et des produits de viande pour une valeur évaluée à 3,140 milliards d’euros, un chiffre qui suppose une hausse de 14,2 % par rapport à celui atteint pendant la même période de 2016.

Les exportations espagnoles de viande et de produits élaborés de porcins ont augmenté de 18,2 % les six premiers mois de l’année, par rapport à la même période antérieure, et ont dépassé 2,5 milliards d’euros de facturation, tandis que les ventes en volume ont été de 1,04 millions de tonnes, ce qui suppose une hausse de 1 %, selon les données publiées par l’Interprofesional del Porcino de Capa Blanca (Interporc).

Par types de produit, les leaders sont les viandes fraîches, réfrigérées et congelées, dont les ventes à l’étranger ont atteint 760 021 tonnes (+0,8 %) et 1,839 milliards d’euros (+21 %) ; ensuite figurent les abats de porcins, avec 142 207 tonnes et 167,4 millions d’euros.

Par destinations, la Chine reste à la tête du marché étranger espagnol en volume pendant les six premiers mois de l’année, atteignant presque 17 % du total des ventes, avec 175 388 tonnes, suivie de la France, avec 163 987 t, l’Italie, avec 91 343 t, le Japon, avec 60 038 t et le Portugal, avec 57 794 t. En termes de facturation, la France est le principal client, avec des achats d’une valeur de 445,3 millions d’euros, suivie de la Chine, avec 285,4 millions d’euros, et le Japon avec 221,3 millions d’euros.

Quant aux données de viande de bovins, aussi bien fraîche que réfrigérée, elles ont supposé des revenus de 322,08 millions d’euros, 6,3 % de plus, pour un total de 87 421 tonnes, 4,7 % de plus. Les principaux importateurs ont été des pays européens comme le Portugal avec 32 696 tonnes et bien plus loin les Pays-Bas avec 10 451 tonnes, la France avec 10 207 tonnes et l’Italie avec 10 157 tonnes. Les ventes d’abats et de sous-produits de bovins lors du premier semestre ont atteint une valeur de 19,95 millions d’euros, avec une hausse de 47,3 %, pour un total de 10 638 tonnes exportées, 14 % de plus.

Données production 2016

En 2016, la production de viande a augmenté pour toutes les espèces, selon les données d’abattage publiées par le Ministère de l’Agriculture, de la Pêche, de l'Alimentation et de l’Environnement (MAPAMA). La viande de porcins a atteint une production de 4,06 millions de tonnes, un chiffre qui représente une hausse de 5,2 % par rapport à 2015. Quant à la viande de bovins, elle a enregistré une production de 637 737 tonnes, ce qui signifie une augmentation de 1,9 %, tandis que celle d’ovins et caprins a augmenté de 1 %, avec 126 341 tonnes.

Ce lien permet de consulter les données d’abattage du MAPAMA.

Commerce extérieur 2016

En 2016, l’industrie de la viande espagnole a exporté 2,3 millions de tonnes pour une valeur de 5,562 milliards d’euros, ce qui suppose une hausse de 16,7 % en volume et de 14,8 % en valeur, selon les données de DATACOMEX.

L’Espagne a devancé le Danemark et est devenue le troisième pays exportateur de viande de porc au niveau mondial, après les USA et l’Allemagne. Ses ventes à l’étranger ont été de 1,5 millions de tonnes de viande de porc pour une valeur de 3,207 milliards d’euros, 182 566 tonnes de produits élaborés et 1,150 milliards d’euros et 396 539 tonnes d’abats pour une valeur de 447 millions d’euros.

Quand aux bovins, le bilan des exportations de viande et d’abats a atteint 169 539 tonnes exportées (4 % de plus), tandis qu’en termes de valeur a été obtenu le chiffre de 610 millions d’euros, soit 7,1 % de plus par rapport à l’année précédente.

Nous utilisons nos propres cookies et ceux de tiers pour offrir nos services et recueillir des informations statistiques. Si vous continuez à naviguer, acceptez son installation et son utilisation. Vous pouvez changer la configuration ou obtenir plus d'informations dans notre Politique de cookies